Mairie de La Saussaye

Site officiel de la Mairie

 

Le Bois des Chanoines : bois emprunté par les chanoines pour leur promenade

Le Canoël : nom d’origine celtique, donné, probablement, pour la mare y existant. Cann ou Canien signifiait lieu humide, rempli de boue, de joncs, de roseaux, et El désignait une eau quelconque.

Le Clos Tiercien : sens incertain. Peut-être du verbe tercer : donner aux terres un troisième labour.

La Croix Saint-Martin : désigne le calvaire de Saint-Martin dont on ignore la date de la formation, probablement très reculée.

L’Enfer : origine inconnue. S’agit-il d’un lieu difficile à vivre ? Faut-il y voir le sens du latin « infernus » : lieu bas ? Que ne démentirait pas le Val Marie, voisin. (ni la fosse aux Renards) La Fosse aux Renards : probablement : fosse creusée de terriers.

La Galitrelle : fief de l’ancien territoire de Saint-Martin la Corneille, la Galitrelle appartenait au XVI° siècle à Lancelot de Franqueville. Cette famille, à cette époque, datait déjà d’au moins deux siècles. (Jean et Rault de Franqueville), chevaliers, étaient de la compagnie de Richard d’Harcourt; Laurent de Franqueville était bailli d’Elbeuf en 1464. Guillaume de Franqueville était verdier d’Elbeuf en 1490. Il est fait mention, en 1564, de Lancelot de Franqueville et de Pierre, son fils, seigneur de la Galitrelle.
Le 4 mars 1670, Jean de Franqueville fut maintenu de noblesse. Il portait : De gueules, au chef d’or. Pendant la Révolution, la Galitrelle fut un lieu de refuge pour les royaliste.

Les Hayes Robines : l’appellatif : haye/haie, qui a servi à former un certain nombre de noms de lieux de l’Eure, avait le sens de lisière de forêt et s’est appliqué à des localités situées à proximité de forêts.

La Mare Morel : nom d’homme dérivé du vieux français : maur = noir, et ayant désigné un individu à cheveux noirs.

Méline : origine inconnue. Ce nom peut provenir du nom de personne : Merlinus, issu du latin : merula, merle, et dont provient le nom de famille : Merlin (formes normandes : Meslin-Mélin).

Les Pâtures : bas latin : pastura, de pascere : paître : nourriture des animaux en général.

Plaines de derrière les murs : latin populaire : planea, de planus, plat, plan : étendue plate, sans inégalités, unie. Probablement : grand champ situé derrière les murs de la collégiale.

Vallée des Buquets : sens possible : lieu où l’on range le bois à brûler.

Le Val Marie : probablementnom de personne ayant possédé une ferme à cet endroit. Des recherches plus approfondies permettraient, peut-être, de prétendre que le Va Marie est l’amorce d’une déclivité menant à l’Enfer et au Vallon jusqu’à Elbeuf.

Villeneuve : fief sis sur Saint-Martin; tenu, en 1660, par Jacques de Hesbert, écuyer, qui se disait seigneur de Villeneuve.

Les Vingt Acres : vient de l’Islandais : akr = champs : nom donné à une pièce de terre en labour, couverte au XV° siècle par des bois dépendants de la forêt de Monts-le-Comte. Cette forêt faisait partie du domaine que Rollon (= le marcheur, en danois) se réserva après la conquête de la Normandie.

Acre : ancienne mesure agraire qui valait en France environ 50 acres. (en Angleterre et Canada, elle est aujourd’hui de 40,47 acres).